Épidémiosurveillance en Santé Végétale

Surveillance de Xylella fastidiosa


Le groupe SXF travaille précisément sur la surveillance de Xylella fastidiosa, un organisme de quarantaine prioritaire, présent dans trois régions sur le territoire qui requiert une attention prioritaire. Les travaux réalisés se concentrent sur l'appui à la surveillance des zones de foyers existants et sur la détection précoce des introductions dans des zones exemptes, et des introductions de nouvelles sous-espèces de la bactérie. 

Programme de travail

1. Aujourd’hui en France, l’objectif de la surveillance de Xylella fastidiosa est d’abord la détection précoce d’éventuelles introductions de souches d’autres sous-espèces que la sous-espèce multiplex déjà présente sur le territoire, en particulier de X.f. subsp. fastidiosa ou X.f. subsp. pauca. Le GT cherchera donc à améliorer la précocité de détection, à travers tout moyen pouvant y concourir et sur la base des recommandations issues de l’évaluation OASIS du dispositif national réalisée en 2020/2021 et retenues par le gestionnaire. En particulier, les travaux porteront :
•    L’évaluation de l’adéquation de la distribution de la pression de surveillance officielle sur le territoire vis-à-vis du risque, eu égard aux connaissances scientifiques disponibles et aux données déjà collectées par les différents dispositifs.
•    L’évaluation de l’emploi de la surveillance vectorielle sur la base des résultats obtenus lors de la surveillance vectorielle en zone délimitée en Corse, PACA et Occitanie et des données de recherche (LSV, INRAE) disponibles.
•    L’évaluation des possibilités d’amélioration de la surveillance aux points d’entrée communautaires, basée sur l’analyse du risque d’introduction et prenant en compte l’ensemble des méthodes d’analyse disponibles.
•    Le renforcement de la surveillance événementielle via des actions de sensibilisation et des formations. L’objectif est de permettre, auprès du public concerné, une descente optimale de l’information technique sur X.f., ses hôtes et leurs symptômes, en vue et d’une remontée plus systématique et plus rapide de toute observation de symptômes douteux.
      

 

2. Le deuxième objectif de la surveillance actuelle est la délimitation des zones tampons autour des foyers, où l’essentiel des nouveaux foyers sont détectés. Le GT pourra poursuivre son appui dans la définition de dispositifs de délimitation sur la base des travaux menés dans le cadre de la mission en Occitanie.
3. Faire le point sur l’utilisation et l'accessibilité des données de surveillance, la pertinence des outils et des fréquences de mises à jour au vu du contexte.
4. Enfin, ce GT pourra contribuer à identifier les besoins de recherche intéressant la surveillance.

Dispositif(s) concerné(s)
SORE, surveillance aux points d’entrée 
communautaires, surveillance événementielle, 
surveillance active post-foyer
Animation
DGAL (BSV), Anses (LSV) et INRAe
Participants
INRAE (Avignon, Angers, Montpellier), 
Anses (LSV, EAS), APCA, ACTA, réseau 
FREDON France, SEMAE, FranceAgriMer, ADILVA, DGAL (DSF, BSV, référents-experts nationaux et personnes ressource), SRAL

 

Xylella fastidiosa

Xylella fastidiosa est une bactérie phytopathogène qui se transmet par des insectes vecteurs sur un très large spectre de plantes hôtes (vigne, olivier, arbres fruitiers à noyau (Prunus), agrumes, chênes, luzerne, rosiers, etc.). L’ensemble des insectes piqueurs-suceurs qui se nourrissent de sève brute sont à considérer comme des vecteurs potentiels dans la transmission de la maladie. Du fait de sa grande polyphagie, toutes les filières de production agricole ainsi que beaucoup de végétaux non cultivés qui présentent un intérêt socio-économique ou environnemental sont exposés à un risque d’impact en cas de contamination. En savoir plus

La seule observation des symptômes, peu caractéristiques, permet difficilement de différencier des plantes saines ou contaminées. Des analyses s’avèrent nécessaires pour confirmer la présence de la maladie. Xylella fastidiosa provoque le dépérissement voire la mort des végétaux infectés car elle gêne l’alimentation de la plante en empêchant les mouvements de la sève brute. Certains végétaux peuvent néanmoins rester asymptomatiques, et une période de latence variable, parfois longue, peut être observée entre la contamination d’un végétal et l’apparition de symptômes.

Au total, trois sous-espèces de Xylella fastidiosa ont été décrites dans le monde : multiplex, pauca, fastidiosa.

@ Symptômes sur Polygala murtifolia © Bruno Legendre (Anses-LSV). Mars 2022. EPPO Global Database https://gd.eppo.int 

XF

Chacune de ces sous-espèces, ainsi que les différentes “souches” en leur sein (“sequence types” ou ST), présente une gamme de plantes hôtes spécifiques.

Actuellement, il n'existe pas de moyens curatifs pour lutter contre cette bactérie. La réglementation européenne impose l'arrachage et la destruction des plants contaminés ainsi que la conduite d’une surveillance annuelle renforcée des zones alentours. Xylella fastidiosa est un organisme de quarantaine prioritaire, c’est-à-dire dont l’impact potentiel est considéré comme le plus grave pour le territoire de l'Union Européenne par son incidence économique, environnementale ou sociale. La lutte en vue de son éradication ou, à défaut, de son enrayement, est obligatoire sur tout le territoire européen. 

 

Cartographie

Une application de visualisation de données réalisée avec Shiny et développée par l’Anses permet de traiter les données de surveillance afin de visualiser les zones où Xylella fastidiosa a été détecté sur des végétaux.  Les sources des données de détections officielles sont apportées par les structures partenaires Ministère de l’Agriculture (SRAL en région) et Anses (Laboratoires LSV) et réseau des laboratoires agréés.

Ouvrir l'appli

Diagnostic

Au total, 655 espèces sensibles recensées dans le monde, dont 407 dont l’infection a été démontrée par au moins deux méthodes de détection différentes (EFSA, 2022). Nos équipes collaborent avec les professionnels experts afin de mettre à disposition des acteurs de terrain une aide à la reconnaissance de l’organisme nuisible Xylella fastidiosa.
Consulter la fiche de reconnaissance SORE sur Xylella fastidiosa disponible en téléchargement :

Actualités Xylella Fastidiosa


Veille ciblée Xylella Fastidiosa