Épidémiosurveillance en Santé Végétale

Conseil


En réponses aux sollicitations des gestionnaires des dispositifs de surveillance phytosanitaire, nous évaluons les dispositifs de surveillance mis en place sur le territoire, en apportant une expertise en conseil technique, opérationnel et humain auprès des acteurs professionnels et de l’Etat, afin d'aider à des prises de décisions adaptées aux situations sanitaires végétales sur le territoire.

Processionnaire du pin


La Processionnaire du pin est un papillon dont les chenilles sont fortement allergènes. Ce papillon crée en hiver des nids de couleur blanche sur les pins, très facilement distinguables. Le Département de la Santé des forêts (DSF) suit cet organisme depuis plusieurs dizaines d’années sur une centaines de placettes en France. Une placette est un site définit par le DSF pour faire parti du réseau. Elle doit répondre aux critères du protocole de surveillance. Ce réseau centralise des informations sur les niveaux de populations de la processionnaire du pin en France. Les informations produites sont par la suite utilisées par les préfectures pour limiter les dangers allergiques sur notre communauté. Le réseau joue également pour notre territoire le rôle d’indicateur très efficace du réchauffement climatique. Au fil des ans, le réseau évolue (protocole, localisation, nombre de placettes …).  

La Plateforme ESV est venue en appui au DSF pour répondre à la question de la simplification de ce réseau. L’objectif est de diminuer le nombre de placette à surveiller tout en permettant de garder des informations de qualité.

Cinq cent quatorze placettes actives représentent le réseau de 2008 à 2020.

 
processionnaire du pin

 L’analyse de la dynamique spatio-temporelle des populations de processionnaires du pin a été réalisée pour chaque grande région écologique (GRECO) en se basant sur le nombre de nids de processionnaire du pin pour cents pins observés chaque année. Pour répondre à cet objectif, une méthode statistique de classification ascendante hiérarchique (CAH) a été mise en place. Cette méthode associe des placettes en différents groupes, selon les dynamiques temporelles similaires. L’objectif de la classification est de trouver un nombre de groupes optimal qui minimise l’inertie intra-groupe (les placettes d’un même groupe sont semblables) et qui maximise l’inertie inter-groupe (les groupes de placettes sont les plus différents possibles).

 

Diagnostic

Les résultats montrent des similitudes dans la dynamique temporelle de certaines placettes, avec régulièrement des localisations spatiales très rapprochées.

Un dashboard a été élaboré afin de pouvoir visualiser l’ensemble des résultats facilement. Il permet de visualiser pour un GRECO donné l’ensemble des groupes de placettes, leur localisation géographique sur une carte interactive et leur dynamique temporelle sur un graphique interactif.

Cette complémentarité de compétences statistiques et d’expertises techniques permet d’améliorer le réseau en limitant l’apport d’informations inutiles, la perte de temps et les coûts engendrés par l’observations de placettes redondantes.

Ce dashboard a permis aux experts DSF de chaque GRECO de sélectionner, parmi nos proposition et grâce à leur expertise terrain, un nombre de placettes réduit pour la campagne de surveillance 2021.

 

DASHBOARD

Chaque grande région écologique (GRECO) est représentée dans un onglet. Pour un GRECO choisi, la page du dashboard se divise en deux parties. La partie de gauche représente l’ensemble des groupes sous forme de graphique généraliste. La partie de droite permet de sélectionner les placettes d’un groupe en question et de visualiser les données correspondantes selon trois affichages :
- un tableau récapitulatif (onglet Tableau correspondance)
- un graphique représentant l’évolution du nombre de nid pour cent pins observés (onglet Graphique)
- une carte interactive permettant de situer les placettes du groupe sélectionné (onglet Carte)
À noter qu’il est possible de visualiser plusieurs groupes à la fois.

Si le dashboard rencontre des problèmes d’affichage, veuillez réactualiser la page.

Ouvrir en plein écran