Épidémiosurveillance en Santé Végétale

Analyse


La surveillance officielle des organismes réglementés et émergents, le réseau du département de la santé des forêts ou encore le réseau d’épidémiosurveillance entraînent un recueil systématique de données permettant de connaître l’état sanitaire du territoire et de détecter précocement les maladies. Sur la base d’une étendue de données diverses (climat, flux de marchandises, occupation des sols, présence de plantes hôtes etc.) nous réalisons des travaux d’exploration et de développement de méthodes en proposant des informations et analyses spécifiques aux différentes sollicitations (zone et intensité de surveillance, date et étendue de l’introduction d’un organisme nuisible etc.).

Exploration et développement de méthodes 

Nous analysons la surveillance réalisée en santé des végétaux en examinant les stratégies d’échantillonnage, en réalisant des estimations du risque dans l’espace et le temps et en évaluant la qualité des données collectées. 

analyse

Echantillonnage

L’échantillonnage est la sélection d’une partie d’un tout, typiquement une partie des individus d’une population qui est ensuite étudiée afin de caractériser le tout. Il existe de nombreuses stratégies d’échantillonnage adaptées à divers domaines d’application. La stratégie de l’échantillonnage basé sur le risque est particulièrement pertinente dans le domaine de la surveillance et du contrôle des ravageurs et des agents phytopathogènes, pour favoriser la détection précoce et pour des raisons d’efficacité et de coût.

La surveillance d’individus ou de sites ciblés peut être alors priorisée en fonction de différents critères (risque d’introduction, d’invasion, de développement, de propagation, de dégâts environnementaux ou de pertes économiques). La réglementation européenne impose également l’échantillonnage basé sur le risque.

Risque

Le risque lié à un organisme nuisible peut-être estimé, on parle d’estimation du risque, cela consiste à fournir des mesures explicites sur la survenue et l’incertitude d’un danger.

L’estimation du risque varie généralement dans l’espace et le temps, du fait des facteurs spatiaux ou temporels hétérogènes (occupation du sol, variables climatiques, transports) et de la dynamique du pathogène, ravageur ou contaminant considéré. 

Qualité

La qualité des données est essentielle pour obtenir des analyses et des résultats fiables. L’évaluation de la qualité des données utilisées permet de prendre en compte les erreurs et les sources d’incertitudes liées aux données dans les analyses, et d'identifier les leviers d’amélioration de nos productions.
 

Cette évaluation repose sur des indicateurs et est suivie par un nettoyage de ces données visant à en corriger au moins une partie de celles-ci qui peuvent alors être intégrées aux analyses et et ainsi apporter des informations supplémentaires sur les phénomènes étudiés.

Groupes de travail


 

GT_QDD

Qualité des données 

Le groupe QDD travaille sur la thématique de la qualité des données de surveillance en proposant un vocabulaire commun, des grands principes et bonne pratiques applicables au sein des dispositifs de surveillance pour obtenir des données de qualité. Ces méthodologies sont recensées dans un guide pratique comportant des exemples concrets et indicateurs pour évaluer la qualité des données. Les équipes des 3 plateformes de surveillance ESA, ESV, et SCA collaborent dans le développement de ces travaux d’amélioration de la qualité des données, ils occupent une place centrale qui permet de rendre les dispositifs de surveillance plus performant et adapté. Les résultats de ces travaux seront mis à disposition des équipes de travail des 3 plateformes de surveillance et de l’ensemble des acteurs de la santé.