Épidémiosurveillance en Santé Végétale

Surveillance de BRETZIELLA FAGACEARUM


Nous apportons notre expertise pour améliorer la surveillance du flétrissement américain du chêne provoqué par le champignon Bretziella fagacearum (syn. Ceratocystis fagacearum). Ce travail est réalisé auprès du Département de la Santé des Forêts (DSF) du Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation avec l’appui de l’Anses.

BRETZIELLA FAGACEARUM

Comme son nom l’indique, le flétrissement américain du chêne touche principalement les chênes et est présent uniquement aux États-Unis. Il entraîne un flétrissement rapide des branches, des arbres qui peut conduire à la mortalité pour les espèces les plus sensibles comme les chênes rouges. Cette maladie est causée par B. fagacearum, un champignon ascomycète vasculaire qui se transmet d’arbre en arbre par greffes naturelles de racines ou encore par l’intermédiaire de certains coléoptères comme les nitidules ou les scolytes. En véhiculant les spores, ces insectes inocule le champignon à de nouveaux arbres. En cas d’introduction, les impacts sur la chênaie française pourraient être importants.

Il a en effet été montré que les principales espèces de chêne autochotone (sessile, pédonculé et pubescent) sont très sensibles à l’agent pathogène. Ainsi, B. fagacearum est classé organisme de quarantaine et fait l’objet d’une surveillance par le DSF en milieu forestier. 

@B. fagacearum. Flétrissement de branches sur chêne (© J. Pinon - INRAE)

Image_bretziella fagacearum
 

Travaux et avancées

Afin d’améliorer la surveillance des chênes et de détecter la maladie le plus précocement possible en cas d’introduction, il convient de hiérarchiser les zones géographiques en fonction du risque, afin de donner plus de moyens de surveillance aux zones les plus exposées. Ainsi, le travail de notre équipe-projet a été décliné en 5 étapes principales :
·    Production d’un tableau synthétique des éléments bibliographiques disponibles sur les facteurs de risque d’entrée et d’établissement de B. fagacearum.
·    Sélection des facteurs entrant dans la construction des indicateurs pour les risques d'entrée et d’établissement, en fonction également des données disponibles.
 

 ·   Élicitation d’experts dans le but de pondérer les différents critères pour leur prise en compte dans l’analyse.
·    Production d’une Dashboard à destination des gestionnaires présentant notamment des cartes, permettant d’identifier des secteurs géographiques prioritaires pour la surveillance du champignon en fonction du risque.

Diagnostic

Nos équipes collaborent avec les professionnels experts afin de mettre à disposition des acteurs de terrain une aide à la reconnaissance de l’organisme nuisible B. fagacearum.
Consulter la fiche de reconnaissance SORE sur B. fagacearum disponible en téléchargement :