Nématode du pin

Frise graphique nématode du pin

 

En bref

Fiche profil

Nématode du pin (nom vernaculaire) | Bursaphelenchus xylophilus (nom latin) | Pine wood nematode (nom anglophone)

► Description succincte 

Le nématode du pin est un ver microscopique parasite de différents conifères. Ce nématode, transmis par des insectes vecteurs du genre Monochamus (en Europe Monochamus galloprovincialis), peut conduire à l’apparition de symptôme plus ou moins sévères, allant jusqu’au dépérissement des arbres.

Plantes hôtes: Préférentiellement sur Pins (Pinus spp.); potentiellement tous les conifères (sauf Thuya).

Supports: végétaux vivants, emballage bois, copeaux, palette.

► Statut 

Absent du territoire Français

► Biologie/dispersion et symptômes

Cycle de développement

Cycle de vie du Nématode du pin
(source: DRAAF Champagne-Ardenne, DSF/SRAL/SRFTE) d'après Evans 1996 et Wingfield 1987

Lorsque l’on observe des symptômes de dépérissement et de jaunissement associés à des traces de ponte de Monochamus, le diagnostic s’orientera sur une infestation de l’arbre par le nématode du pin.

► Plus d'informations

EPPO Global Database (code BURSXY) | Taxonomie, distribution dans le monde, plantes hôtes, signalements, photos, autres documents

DRAAF Nouvelle-Aquitaine | Biologie du nématode et de son vecteur, détection, surveillance, plan national d’intervention sanitaire d’urgence (PNISU)

e-phytia | Biologie, symptômes, dégâts, diagnostic

FREDON Occitanie | Biologie, dispersion, symptômes, réglementation, surveillance, moyens de lutte

 

Fiche pédagogique DGAL

Fiche profil complète Plateforme ESV | A venir

Impact socio-économique et environnemental

Le nématode du pin provoque des dégâts considérables sur ses hôtes se manifestant par un dépérissement pouvant aller jusqu’à la mort de l’arbre (Rapport d'expertise collective Anses page12 / Fiche informative de l'OEPP sur BURSXY).

L’introduction et la dispersion du nématode du pin en France pourrait causer des dommages environnementaux et économiques importants (Rapport d'expertise collective Anses page16).

Les hôtes sensibles (Pin maritime, Pin sylvestre, Pin Laricio, Pin noir) représentent environ 350 millions de m3 de volume de bois sur pied en France (source : Inventaire Forestier IGN, 2016) totalisant 13% de la filière forêt-bois (conifères et feuillus confondus avec un total de 2761Mm3 de volume de bois vivant sur pied).

La forêt landaise, dominée par le pin maritime, est particulièrement concernée par la problématique phytosanitaire liée au nématode du pin.

Réglementation et plan de surveillance

► Plan de surveillance

A la suite de la détection de foyers de nématode du pin au Portugal et en Espagne, une surveillance a été mise en place en 2000 dans tous les États membres de l’Union Européenne.

Le plan de surveillance est le produit d'une réglementation européenne et nationale évoluant au fil du temps.

L’objectif du plan annuel de surveillance relatif au nématode du pin en France, actuellement en cours, est d’intensifier la surveillance afin de favoriser la détection précoce de l'organisme nuisible sur le territoire français et de limiter son établissement. Pour cela, une surveillance est mise en œuvre ciblant deux types de sites stratégiques : les sites dits sensibles et les sites où sont présents des peuplements de résineux hôtes du nématode. En visant en outre à surveiller la circulation intracommunautaire, ce plan de surveillance constitue un renforcement des mesures de contrôle du matériel végétal de conifères introduit en France. 

Le plan de surveillance susmentionné, en date du 31/07/2013, a depuis été renforcé par arrêté ministériel et instructions techniques.

Chronologie de la réglementation

Chronologie de la réglementation en lien avec la surveillance du nématode du pin

 

Acteurs de la surveillance

Acteurs de la surveillance du nématode du pin

Groupe de travail « Surveillance du nématode du pin »

► Année de démarrage : 2019

► Mandat

Assurer la remontée continue de l’information et le suivi de la mise en œuvre du plan de surveillance (notamment, mais pas seulement, statut et résultats des échantillons, signalements, données import et flux intra-communautaires) via un système d'informations ad hoc. Rendre accessible cette information aux parties prenantes, de manière adaptée.

A l'aide de cet outil de suivi, analyser la cohérence du plan de surveillance effectif vis-à-vis des connaissances scientifiques disponibles, en particulier la pression de surveillance, l'équilibre entre surveillance vectorielle et surveillance du dépérissement des arbres, l'articulation entre surveillance en et hors forêt, et la prise en compte du risque à travers la définition des « sites sensibles ».

Préparer des outils pour la surveillance post-foyer et son suivi.

Pour approfondir le sujet

► Bilan de la surveillance en forêt

Bilans annuels en santé des forêts

► Institutions et laboratoires

EPPO Global Database | DRAAF Nouvelle-Aquitaine | Anses (évaluation des mesures d’urgenceavis relatif à la gestion du risque)

► Projets de recherche et développement

e-phytia 

 

Photos

 

Actualité ciblée

Communication du Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation sur la conformité des emballages en bois vis à vis des risques phytosanitaires.
Communication du Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation sur la surveillance du nématode du pin en France métropolitaine et les filières de cultures à surveiller dans les DROMs.
Trois plateformes d'épidémio-surveillance viennent en aide pour anticiper les risques sanitaires et les prévenir en France. Un exemple est donné avec le nématode du pin, organisme de quarantaine, qui menace la forêt des Landes en France. Les chercheurs ont montré l'inefficacité de la taille de la zone tampon du plan de lutte par rapport aux distances de vol du vecteur, et préconisent de diminuer la zone tampon et d'augmenter la surveillance.
Le ministère de l'agriculture et de l'alimentation présente le réseau de suivi de l'insecte vecteur du nématode du pin, Monochamus galloprovincialis, en France.

 

Veille ciblée

 

Avertissement : les articles peuvent provenir de sources en langues étrangères. La Plateforme ESV utilise un traducteur en ligne pour établir la pertinence des informations contenues dans ces articles et les mettre à disposition dans la langue originelle.

Conseils et mesures qu'il serait nécessaire de mettre en place dans la lutte contre les organismes de quarantaine forestiers en Chine.
Plus de 600 espèces envahissantes ont été estimées en Chine. L'impact de ces espèces est important tant au niveau social, économique ou environnemental.
Monochamus urussovi, espèce vectrice du nématode du pin a été détectée par les services de l'État fédéral Irkutsk MVL dans un lot de bois de pin destiné à l'exportation vers la Chine.
Désaccord dans la ville de Matsumoto concernant la pulvérisation de pesticides dans les forêts de pins pour lutter contre le nématode du pin.
La famille Pinus pinaster compte désormais 6 nouveaux parents inscrit au journal officiel de la Galice pour leur résistance au nématode du pin.

 

Infographie

Cette application interactive renseigne sur la localisation du nématode du pin et de son vecteur dans le monde, ses hôtes en France, et sur la surveillance réalisée ces dernières années en France.

Contenu des onglets :

  • Présence du nématode du pin : Localisation de Bursaphelenchus xylophilus (nématode du pin) dans le monde.
  • Présence des vecteurs : Localisation des différents vecteurs du nématode du pin à travers le monde.
  • Surface hôtes : Carte de densité des espèces hôtes sensibles au nématode du pin en France, fondée sur la saisine de l’Anses et la BD Forêt version 2 de l’IGN. Les surfaces des essences ont été agrégées par département.
  • Surveillance : Carte du nombre de prélèvements par département réalisés de 2015 à 2018, tous types de surveillance confondus (SRALs / DSF / SIVEP et pièges / arbres sur pied / matériaux bois).
  • Autour de chez moi : Module de recherche du nombre de prélèvements effectués autour d'une adresse à renseigner. 

Source: https://shiny.biosp.inra.fr/app/PWN-shiny